Patricia L. (92)

l'état d'esprit d'un demandeur d'emploi durant la crise

-Au début j'ai pris les choses avec beaucoup de recul : consciente que le ralentissement allait se faire sentir encore plus important que dans les mois précédents j'ai décidé de faire une pause et de réfléchir action immédiate en fin de crise ? Comment vais je me débrouiller pour retourner vers l'emploi RAPIDEMENT pour ne pas perdre le bénéfice de mes allocations ? ou bien Comment je pallie à cette crise en activant de nouveaux leviers et en oubliant la case Pole emploi ?
Interrogations sur des métiers annexes que je pouvais opérer , puis recherche sur de nouveaux réseaux ….
très vite les choses se sont compliquées : que des rendez vous téléphoniques ou des conférences peuvent se tenir donc pas de solutions à la sortie et de plus pas de compensation financière comme pour tous les autres acteurs ?
-Puis j'ai voulu un point avec mon conseiller : envoi d'un mail , réponse sous 72 h parfait oui mais rendez-vous fixé pour 3 semaines après !!!! alors qu'il est écrit partout réponse sous 48 heures !!!
Et puis surtout il vous annonce que rien n'est prévu pour la prolongation de vos droits !
– Alors, vous décidez tant bien que mal que vous allez peut être devoir vous enfermer comme beaucoup dans la case auto entrepreneur mais avec quelle offre ? On ne vous a rien apporté de concret avant, pendant et pour l'après …
et puis voulez vous vraiment vous mettre le dernier coup de poignard qui va achever votre retour a l'emploi
Car après tout pour une dernière expérience à 57 ans ne devrez t-elle pas être facilité par des rapports humans moins distant et de solutions à partager ?

Elisabeth A. (78)
Bonjour, je suis bénévole SNC. Aujourd'hui le 17 mars 2020 commence le confinement lié au Coronavirus. Mes pensées se tournent vers tous les CE et plus particulièrement ceux qui se retrouvent en fin de droits dans quelques jours/semaines. Ils so...