DENIS J. (92)

Les emplois de/d'(ré)insertion – fiche d'éligibilité IAE sans issue

J'ai sollicité ma conseillère en agence en lui expliquant ma frustration, le manque de confiance en moi mais surtout aux autres, l'inactivité perdurant depuis plus de 5 ans, en vérité. Lui expliquant que tous mon parcours était en majorité -pour ne pas dire intégralement- des périodes d'essais qui n'ont pas marché, peu de démissions ; en somme l'échec.

Que j'étais prêt à changer de métier ou tout simplement de prendre un emploi tout simplement alimentaire. Au final, cette demoiselle car plus jeune que moi, a rempli un formulaire IAE -Insertion par l'Activité Economique- en trois exemplaires, elles ont été signés. La conseillère m'a demandé de remettre ces trois exemplaires aux trois organismes d'insertions inscrits sur chacune des fiches, sur chaque fiche exemplaire figure les trois organismes.

Je ne sais rien de ce fonctionnement si ce n'est que je me suis dit, que j'avais peut être mes chances de retrouver un emploi à l'aide de dispositif dont je ne sais rine.
Sur recommandation de ma conseillère j'ai donc démarché moi-même sur place
les trois organismes avec l'exemplaire qui leur sont destinés.

J'avoue ne pas comprendre comment fonctionne le pôle emploi, encore moins les organismes d'insertions concernés par mes fiches si ce n'est que aucun de ces organismes ne m'ont contacté pour me proposer un travail ne serait-ce qu'alimentaire.

Sur ces fiches figurent une durée limite : durée valable 6 mois, et qu'aucun de ces organismes ne sont obligés d'y donner suite ?

Il serait nécessaire de faire une réforme, ou bien d'y trouver solution, non ?!

En attendant je suis chômeur de (très) longue durée qui ne demande qu'à travailler, dans mon cas en insertion, je ne vois pas autrement.

Emma (42)
J’ai la sensation d’avoir traversé un portail spacio-temporel. Mon rapport au temps n’est plus le même. Je ne cherche plus à remplir les heures, à combler le vide et je sais que je n’aurais plus à le faire. Mon esprit sera tout le temps ...
marti R. (75)
Le chômeur étant David - le petit poucet ,figures triomphantes dans les histoires originelles mais pas dans la réalité . L'on rencontre des pierres sur le chemin d'une nouvelle activité pro, mais ce n'est ni David ni le petit pou...
Florence A. (81)
Bonjour, voilà presque 6 mois que je me trouve sans emploi et dans une situation très compliquée. A 52 ans j’ai dû retourner vivre chez mes parents car commission de surendettement, j’ai quitté mon appartement je ne pouvais plus régler mon ...