Frederic B. (75)

les consequences de la reforme de l'assurance chômage

bonjour, je travaille dans le secteur de l'événementiel de festivals de cinema. je ne suis employé qu'en CDD chaque année. j'ai cumulé (chômage partiel covid19 inclus) des heures de travail mais pas assez pour atteindre les 910H demandées depuis la nouvelle reforme mise effective Denis le 1er Novembre 2019. J'apprends que M. Castex annonce une suspension de cette reforme MAIS les personnes ayant perdu leurs emplois entre novembre 2019 et Aout 2020 ne bénéficieront pas de ce report. La raison ? La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a justifié cette non-rétroactivité pour des raisons techniques, voulant éviter "des acrobaties sur le système d'information de Pôle emploi" qui risqueraient de perturber l'indemnisation des demandeurs d'emploi. En d'autre terme je subis une décision discriminatoire sous prétexte de ne pas perturber le système de Pole Emploi !! j'ai donc essuyé un refus de recharge de l'ARE19, on me propose de remplir une demande d'ASS ! et la surprise… mon salaire moyen s'élève a 1400€ mensuel sur les années de base de calcul et je dépasse donc le plafond fixé à 1180€. j'essuie donc un nouveau refus pour l'ouverture de mes droits a l'ASS. on me dirige donc vers la CAF pour une demande de RSA! j'habite Paris, mes Chargers fixes s'élèvent à 1350€ par mois (loyer, electricité, taxe d'habitation, impôts, abonnement internet et téléphone mobile). et je n'ai pas encore mangé… Dans quel mesure ou quels sont les moyens mis a ma disposition pour attaquer cette décision de non rétroactivité pour discrimination ? ou un autre motif ? Le gouvernement a fait bénéficier d'une année blanche complète pour les intermittents du spectacle, pour le régime general lié a l'événementiel tout autant impacté par la crise du covid : RIEN. depuis que j'ai 19ans je travaille, j'en ai aujourd'hui 50 et je n'ai jamais été dans une situation de précarité social aussi grave au point que je peux me retrouver à la rue du jour au lendemeain.
Merci de m'avoir lu. et merci pour le travail que vous faites pour défendre nos droits et nous sauver de la misère sociale.

Michel D. (78)
Enseignant vacataire dans l’enseignement supérieur j’ai travaillé pendant 128 jours du 26 août 2019 au 31 décembre 2019 pour l’équivalent de 270h. Je devais reprendre une activité en mars 2020, celle-ci a été interrompue nette par l...
Patricia L. (92)
-Au début j'ai pris les choses avec beaucoup de recul : consciente que le ralentissement allait se faire sentir encore plus important que dans les mois précédents j'ai décidé de faire une pause et de réfléchir action immédiate en fi...
virginie B. (63)
Nous sommes en pleine crise du coronavirus, mon contrat en cdd vient de se terminer et l'entreprise où je travaille est fermée, je ne peux plus travailler et je ne peux pas recharger mes droits au chomage avec la nouvelle réforme. Maintenant PE de...