Jessica B. (24)

Dénonciation de la philosophie de la réforme et de ses effets dévastateurs sur la vie des gens

Je suis contractuelle de l'Education Nationale depuis de nombreuses années, c'est à dire embauchée régulièrement par l'Etat à travers de multiples cdd en fonction de ses besoins, puis mise au chômage, puis réembauchée…C'est donc l'Etat à travers ces cdd à répétition qui organise lui-même cette "permittence" qu'il prétend dénoncer par sa réforme, nous désignant au passage comme les responsables fainéants de cette situation comme si nous l'organisions nous-même et qu'il fallait donc nous punir de "profiter" de cette situation. Alors qu'il est lui-même notre employeur, à l'origine de ces cdd. Vous voyez l'incohérence, l'injustice dans la philosophie de cette réforme et la malhonnêteté morale ?

Alors qu'on nous taxe dans tous les médias de fainéants à l'origine du chômage qu'il faut soi disant mettre au pas à la schlague en nous coupant les vivres parce "qu'il y a des cdi partout et qu'on veut pas traverser la rue pour se servir", c'est purement ignoble. Parce que moi personnellement je fais deux heures trente de trajet quotidiens pour rejoindre mes affectation, alors le terme fainéant je ne l'accepte pas.

Plus fondamentalement, en mettant le pistolet sur la tempe des chômeurs avec cet ignoble chantage à la survie d'allocations réduites à même pas le minimum vital, non seulement on va les pousser à la déprime, à la pauvreté, au découragement mais surtout à la perte de leur dignité, de leur courage.

Saborder la vie des gens en les rendant coupables de ne pas avoir de CDI alors qu'ils se battent depuis toujours pour travailler. ouh là là , mais quelle honte et quelle indignité d'en arriver à traiter des citoyens de cette manière là en jouant avec leur vie !

C'est tellement malhonnête, indigne de flinguer la vie des gens comme ça que ça en paraît presque ubuesque tant c'est sordide et tiré par les cheveux. Notamment l'histoire des mois à salaire à o euros, (cela n'existe pas), pour justifier de réduire les allocations. On est puni pour les mois de recherche d'emploi, sur la base d'un concept totalement inventé. "Le mois à salaire o euros". Un mois de recherche d'emplois n'est pas un mois avec salaire, et un salaire ne peut jamais être à o. Sinon c'est qu'il n'y en a pas. Ces mois là, les gens cherchent des emplois. Leur décompter ces mois là comme des aggios débiteurs sur un compte bancaire, c'est surréaliste quoi !!

Ce système punitif va jusqu'à l'absurde. Jusqu'à inventer des concepts juridiques qui n'existent pas. Tout cela pour justifier sa propre cruauté. Et pourquoi pas punir les chômeurs aussi en leur décomptant les jours de pluie aussi sur leurs futures allocations aussi ? Non mais si, puisque l'esprit de la réforme est de les punir pour des choses conjoncturelles dont ils ne sont pas responsables : l'absence de cdi et le délai de recherche d'emploi nécessaire pour retrouver. Pourquoi pas la météo en plus ?

Cette réforme est purement absurde, cruelle et indigne humainement et socialement !!

virginie B. (63)
Nous sommes en pleine crise du coronavirus, mon contrat en cdd vient de se terminer et l'entreprise où je travaille est fermée, je ne peux plus travailler et je ne peux pas recharger mes droits au chomage avec la nouvelle réforme. Maintenant ...
Elisabeth A. (78)
Bonjour, je suis bénévole SNC. Aujourd'hui le 17 mars 2020 commence le confinement lié au Coronavirus. Mes pensées se tournent vers tous les CE et plus particulièrement ceux qui se retrouvent en fin de droits dans quelques jours/semaines. Ils so...
sylvie H. (77)
Pendant ces trois dernières années, j'ai été employée 3 fois en CDD de 6 mois pour un employeur du privé en chantiers pour le service public dans les archives avec des périodes de durée équivalente de retour au chômage indemnisées. ...